4 raisons de faire des listes

Astuces
Saviez-vous que faire des listes était un exercice important ? Découvrez pourquoi sur Fuck your bad vibes !

Hello ! Je profite des joies de la programmation pour vous proposer un article pendant mes vacances. Puisqu’il n’y a pas de Yay Monday ! cette semaine, on va parler d’autre chose : les listes.

Faites-vous partie de ces personnes qui aiment faire des listes ? Ou au contraire, vous n’en voyez pas l’intérêt ?

Je ne me considère pas comme une maniaque de la liste. Par exemple, dans les idées du bullet journal, je vois souvent des personnes qui listent tous les films vus ou leurs endroits préférés. Je ne suis pas adepte de ce genre de choses : pour moi, la liste doit avoir une utilité réelle et je ne m’en sers pas comme trophée compulsif. Je suis toujours fascinée par ces carnets gribouillés avec des  » 50 choses que j’aime manger le dimanche « , etc. Personnellement, ça n’est pas mon truc mais hé, chacun trouve midi à sa porte !

Faire des listes : un exercice puissant Click To Tweet

Je trouve que les listes sont d’excellents outils de développement personnel et je vais vous expliquer pourquoi.

{ 1 } La liste pour se vider la tête

Parfois, on a un trop-plein dans la tête : trop de tâches à faire ou des émotions qui nous encombrent le cerveau. Quelque soit la raison, la liste peut vous aider.

Il m’arrive de me sentir bloquée car j’ai trop de pensées. Le plus souvent, c’est parce que j’ai beaucoup de travail à faire le lendemain et que j’ai peur d’oublier. Alors je ressasse mes obligations une à une en me disant « Il ne faut pas que j’oublie ». Oui alors niveau efficacité, on a vu mieux. Quand c’est comme cela, je prends 5 minutes, là, tout de suite, j’attrape une feuille et un stylo et je note. J’écris tout ce que je dois faire et je détaille si nécessaire. Il vaut mieux prendre un peu plus de temps que prévu et se rendre compte après que certaines informations n’étaient pas si importantes plutôt que d’oublier quelque chose d’essentiel. L’effet est immédiat : une fois fini, j’ai l’impression d’avoir un bouchon qui saute dans la tête et pop ! je me sens plus légère.

{ 2 } La liste pour identifier des envies

Là encore, la liste peut vous aider !

Parfois, je lis des articles sur le web et je me dis « Tiens, tel truc est sympa ! Faudra que je m’en souvienne ! ». Encore une fois, c’est faire un petit peu trop confiance à mon cerveau. Pour retenir la musique pourrie d’une pub pendant 5 heures, il y a du monde mais pour me rappeler du truc-super-important-qu’il-ne-faut-pas-oublier, silence radio.

 

Même Jane the virgin aime les listes !

Jane the virgin + liste = love

 

J’ai donc une liste de choses que je veux faire, un peu comme une bucket list mais en moins grandiose. On y trouve des voyages que j’aimerais faire un jour mais aussi une activité que je souhaiterais tester ou des compétences que je veux acquérir. Je relis cette liste assez régulièrement et je fais le point : qu’est-ce que j’ai fait ? Qu’est-ce que je n’ai plus envie de faire finalement ? Par exemple, sur ma liste, j’avais indiqué que je souhaitais aller à la patinoire. Après quelques séances de roller derby, je sais que je n’irai jamais patiner et que ce n’est pas mon truc.

Réviser régulièrement votre liste vous aide donc à réaliser réellement ce qui vous fait envie et permet d’éliminer les idées qui étaient juste des coups de cœur passagers. C’est plutôt une bonne idée quand vous avez régulièrement des envies comme « Je veux acheter un château ancien et le retaper de mes mains » alors que finalement, vous vous rendez compte que vous détestez le travail manuel 😉 .

{ 3 } La liste pour être plus efficace

La liste est un outil extraordinaire pour poser ses idées, retrouver son calme et structurer ses idées.

Imaginons que vous avez une tâche assez importante à faire : créer un blog (si, si, c’est important et ça demande du temps). Vous avez très envie depuis des mois mais vous n’arrivez pas à vous lancer. Cela peut être la peur qui vous bloque et tout simplement l’ampleur de la tâche. Super liste à la rescousse ! Le mieux à faire est de décomposer la tâche en plein de petites sous-tâches. Cela vous permettra d’avancer certes doucement mais sûrement et à ne pas vous éparpiller. Si l’on reprend l’exemple du blog, cela peut être :

  • Définir un sujet
  • Choisir une ambiance
  • Choisir une plateforme
  • et ainsi de suite

{ 4 } La liste pour analyser

Au début de cet article, je vous disais que je n’aimais pas faire des listes pour me rappeler de choses quand ça n’a pas d’utilité. C’est le cas…à une exception près.

 

La liste de Jafar dans Aladdin

Quand vous allez succomber au pouvoir de la liste

 

C’est un effet secondaire des listes dont je me suis rendue compte il y a peu. Comme je vous le disais plus haut, j’aime réviser mes listes et voir si j’avance bien. J’ai pu remarquer en début d’année que j’avais accompli beaucoup de projets qui me tenaient à cœur. Le plus récent, c’est que j’ai ENFIN pris un cours de couture pour la première fois de ma vie et que je suis capable de coudre. Je me dis que c’était si finalement si simple de sauter le pas et ça me motive à dépasser mes peurs pour mes prochains projets !

♥ Pour aller plus loin :

Et vous, est-ce que vous aimez faire des listes ? Qu’est-ce-que cela vous apporte ? Quels sont vos conseils ?

Enregistrer

Previous Story
Next Story

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply
    Navet Sauvage
    27 octobre 2016 at 13 h 07 min

    Du coup je me suis demandée si tu avais fait une liste pour lister les avantages de la liste! Listeception !

    J’en suis pas folle non plus, mais j’en fais pour me rappeler des titres de livres que j’ai envie de lire par exemple. Comme ça quand je vais dans une librairie, j’ai pas ce trou blanc de « j’aimerais bien lire un truc » sans arriver à trouver mon compte. Ou alors pour des articles de blog. J’évite les listes à la Prévert en mode racontage de vie (« mes 68 bonheurs du dimanche après-midi pluvieux de la 3ème semaine de Novembre ») ou trop « objectifs de ma vie » (car étant procrastinatrice, j’ai pas trop envie de me décevoir).

    • Reply
      Jessica
      3 novembre 2016 at 18 h 00 min

      C’est vrai qu’on peut vite se retrouver à faire des listes sur n’importe quoi ! Comme toi, il me faut du concret dans mes listes, je n’ai pas de plaisir à lire des trucs qui ne me servent pas. Après, il y a des gens qui aiment lire leurs « 68 bonheurs de la 3ème semaine de Novembre », chacun son truc…
      J’aime bien faire une petite liste de trucs à faire pour la journée sinon je procrastine trop. Quand je la finis, j’ai l’impression d’être Wonderwoman (même si ce n’était que faire une lessive, envoyer un mail et faire la litière du chat).

      Les listes de livres et séries, j’en ai. Souvent parce que j’ai la mémoire courte. Et ça me met un coup de pied aux fesses quand je sais pas quoi lire/regarder.

  • Reply
    Floriane Lov'in it
    7 novembre 2016 at 10 h 03 min

    Je fais des listes, mais c’est toujours un peu à l’arrache, je gribouille des mots un peu à l’arrache ou des articles que j’aimerai écrire. Je ne suis pas faite pour avoir un bullet journal, je pense que ce serai vite le bazar, je suis admirative de ceux qui font cela avec assiduité.

    • Reply
      Jessica
      7 novembre 2016 at 11 h 34 min

      L’essentiel des listes, c’est que ça marche ! Peu importe la forme finalement. Merci Floriane pour ton passage 🙂

  • Reply
    Morgane
    15 novembre 2016 at 15 h 42 min

    Alors moi, je suis une inconditionnelle de la liste! J’en fais pour tout, et j’avoue que c’est très pratique. Surtout pour se vider la tête, et pouvoir avancer sur autre chose 🙂

    • Reply
      Jessica
      20 novembre 2016 at 17 h 46 min

      J’avoue que parfois, j’ai l’impression de mettre mon cerveau en bazar quand je fais des listes mais je pense que c’est parce qu j’ai VRAIMENT besoin de vide là-dedans >.< Merci Morgane pour ton message !

    Répondre à Floriane Lov'in it Cancel Reply