5 résolutions toutes douces pour 2018

Habitudes
5 résolutions toutes douces pour 2018 | Fuck your bad vibes

Aujourd’hui, j’avais envie de vous écrire un article tout simple dans lequel vous pourrez piocher à votre convenance. Je ne vous apprends rien, le mois de janvier est celui où on décide de prendre des résolutions ou des intentions (selon votre terme de préférence). Parfois, on se fixe de grands objectifs et parfois on se dit que ça n’en vaut pas la peine car on ne les tient jamais. Ici, je vous propose 5 idées à adopter pour faire de 2018 une année plus douce. Vous pouvez toutes les adopter ou n’en choisir qu’une seule (ou aucune 😉 ), les tester pendant quelques mois, comme il vous convient. Je pars du principe qu’une bonne résolution est une résolution que l’on respecte au mieux. Il y a parfois des jours où on a pas envie de s’y tenir, ça n’est pas grave. Il faut faire de son mieux et ne pas culpabiliser.

Voici donc 5 intentions toutes douces pour 2018, faciles à mettre en place et qui ne coûtent (presque) rien.

1 } Se coucher à la même heure

Pour Noël, j’ai reçu un livre sur la chronobiologie dont je vous reparlerai lors d’une prochaine bibliothérapie. Pour faire rapidement, la chronobiologie est l’étude scientifique des rythmes et des conséquences de leur pertubation (comme l’étude du rythme circadien par exemple). Selon son chronotype, il existe une journée parfaite avec des horaires à respecter. Il est évidemment difficile de s’y tenir car la vie actuelle ne le permet pas toujours mais certains sont très positifs une fois mis en pratique.

 

Chat pris en photo par Alexander Possingham

Photographie d’Alexander Possingham | Unsplash

 

On conseille notamment de se coucher (mais aussi de se lever – chaque chose en son temps 😀 ) à la même heure. Cela permet de rééquilibrer son horloge. Cela fait donc un mois maintenant que je me couche à 23h tous les soirs et je note que je n’ai quasiment plus aucune difficulté à m’endormir. Avant, je tournais dans mon lit jusqu’à très tard, mon cerveau ne voulait pas s’éteindre. Aujourd’hui, j’accueille le sommeil presque facilement et je suis moins fatiguée.

Cela peut paraître difficile à mettre en place car on a parfois l’impression de ne pas avoir profité de la journée. Il faut accepter de lâcher prise et apprendre à ne plus avoir l’impression de gâcher du temps en sommeil. Même si j’aime dormir (en journée…), c’était mon cas. C’est une habitude à prendre qui fait un bien fou.

2 } Ne rien faire

Voilà une résolution qu’on ne voit pas souvent et pourtant, elle paraît essentielle.

Nos trains de vie sont plutôt trépidants et on a pour habitude de répondre à toutes les sollicitations. On n’ose pas dire non alors que nous n’avons ni l’envie ni le temps. Et comme pour le sommeil, lorsqu’on nous avons des moments de creux ou des trous dans notre planning, nous culpabilisons : ne devrions-nous pas utiliser ce temps mort pour faire notre lessive, réparer cet objet que nous mettons de côté, etc ? En agissant de la sorte, nous n’avons jamais de temps pour nous où nous pouvons paresser.

Je sais qu’il n’est pas très bien vu de ne rien faire. Je repense à l’époque où je travaillais dans une usine et que même lorsque je n’avais pas de travail pendant 1 minute, il fallait que je fasse semblant. Dans notre société, la productivité est reine. Pourtant, il est important de recharger ses batteries afin de faire les choses efficacement.

Prenez le temps de faire ce qui vous détend que ce soit une partie de jeux vidéo ou de flâner sur votre canapé. Accordez-vous une après-midi à ne rien faire du tout et ne pensez pas à ce que vous avez à faire. Si votre linge à laver vous attend depuis plusieurs jours, il peut bien attendre un peu plus. Et surtout, chose très important, ne culpabilisez pas ! Depuis que je me dit que c’est OK de ne rien faire, ça va beaucoup mieux. Si vous ne faites rien mais que vous pensez sans cesse « Je dois faire », ça ne servira à rien. Autant mettre un pansement sur une jambe de bois.

3 } Pratiquer une activité qui vous réjouit

Pourquoi passe-t-on tant de temps à faire des choses qui nous ennuient ou nous agacent ? Ok, parfois nous n’avons pas le choix. Mais pourquoi s’imposer ce genre de tâches plus souvent que nécessaire ? Serions-nous…masochistes ?

Cette année, même si je ne me suis pas fixée officiellement cette résolution, j’ai envie de cuisiner. J’aime goûter de nouvelles saveurs, tester des recettes et je suis très heureuse quand je réussis à faire quelque chose pour la première fois. Je ressens une joie simple et cela me donne confiance en mes capacités.

 

Petit déjeuner au lit de Brooke Lark

Photographie de Brooke Lark | Unsplash

 

Avez-vous une activité qui vous met en joie ? Si c’est le cas, consacrez-lui du temps en plus. Plus vous pratiquerez, plus vous serez heureux•se. Si cela vous tente, pensez à prendre des photos ou des notes de votre activité. Vous verrez ainsi vos succès (vos échecs aussi mais c’est important) et la maîtrise que vous gagnez. Quelque soit l’activité en question, que ce soit broder des petits cochons ou vous vernir les orteils, faites-le !

Si vous n’avez pas d’activité qui vous réjouisse, pourquoi ne pas en trouver une ? Faites la liste des choses que vous aimeriez essayer et faites des essais. Cela sera l’occasion de découvrir de nouvelles activités.

4 } Passer plus de temps à l’extérieur

Depuis novembre, mon quotidien a beaucoup changé : je suis passée d’un appartement brestois à une maison avec un petit jardinet dans le Sud. De ce fait, je peux profiter du soleil plus facilement et m’assoir dans mon jardin, au calme. Alors qu’à Brest, j’étais en ville, ici, je suis plus isolée. Faire mes courses ressemble à une aventure car le magasin le plus proche est à 30 minutes à pied. Résultat, je passe plus de temps dehors.

Même si je suis bien dans mon petit chez moi, je dois avouer que cela me fait du bien de sortir et de prendre l’air. D’une manière générale, on profite peu de l’extérieur. On sort tous les jours si on travaille mais c’est très souvent pour s’enfermer dans une pièce. Et si on prenait du temps pour sortir ?

Si vous avez la chance d’avoir un jardin (ou même un balcon), profitez du moindre rayon de soleil : vous pouvez vous y installer pour lire, prendre votre petit déjeuner, jardiner…Laissez un peu votre voiture au garage de temps en temps et faites un petit trajet à pied. Promenez-vous dans un parc, sur la plage ou dans la forêt.

5 } Éteindre les écrans

C’est peut-être l’une des résolutions les difficiles tellement nous sommes conditionné•es à utiliser nos écrans. Parfois, je repense à l’époque où je n’avais ni smartphone, ni internet, ni séries télé (les 90’s quoi) et je soupire. Loin de moi l’idée de dire que c’était mieux avant, c’était juste différent. Nous avions certaines difficultés en moins (mais les écrans nous ont aussi facilité la vie), je dirais que c’était peut-être plus insouciant.D’une manière générale, je suis persuadée que je passe trop temps devant un écran à faire des choses qui ne me rendent pas heureuse, bien au contraire.

 

Chat posé sur un lit de Victor Van Welden

Photographie de Victor Van Welden | Unsplash

 

J’ai pris la décision, suite à ma lecture du fameux livre sur la chronobiologie, d’éteindre tous les écrans à 22h, soit une heure avant de dormir. Je ne vous apprends rien mais les écrans diffusent une lumière bleue qui nuit au sommeil. Mon seul écart, c’est la liseuse mais je baisse la luminosité au maximum (de toute façon, je lis avec une lampe de chevet). Ne pas tripoter mon téléphone juste avant de dormir m’évite d’avoir les yeux plein de lumière et d’être énervée.

Si vous vous sentez super motivé•e, vous pouvez pousser l’expérience plus loin et vous débarrasser du négatif qui pollue vos réseaux sociaux. Personnellement, j’ai arrêté d’aller sur Twitter début janvier sur un coup de tête et je me sens VACHEMENT mieux. Autant j’adorais lire les gens, autant j’étais systématiquement énervée par l’agressivité sur ce réseau et les propos réactionnaires de certaines célébrités. J’avais aussi l’impression de parler seule, ce qui est un peu con pour un réseau social. J’ai carrément viré l’application de mon téléphone et virer le lien de mon ordinateur. Je ne sais pas si je reviendrai dessus.

Je vous avais promis une liste toute simple de résolutions, qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà mis en pratique ces idées ? En avez-vous d’autres ?

 

Previous Story
Next Story

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    RoCkSanne
    21 janvier 2018 at 20 h 15 min

    Hello ! Et avant toute chose bonne année ! 🙂
    Ces résolutions sont intéressantes, et pour la plupart je dirais même nécessaires : je pense au fait de passer plus de temps à l’extérieur, couper les écrans passée une certaine heure, et pratiquer une activité qui fait du bien. Comme tu dis, on a suffisamment de contraintes dans la vie pour se permettre de se consacrer à soi et à quelque chose qui nous fait du bien (et là on reparle de la résolution « ne rien faire », aussi!). J’essaie depuis quelques années d’être davantage dans la bienveillance vis-à-vis de moi-même. Ca a l’air très égoïste dit comme ça, mais je pense que si on sait se faire du bien et prendre soin de soi, on saura mieux prendre soin des autres, et mieux faire face aux moments moins réjouissants. Une façon de recharger les batteries pour être mieux parée face aux difficultés, aussi.

    Se coucher à heure fixe : j’adorerais mettre en pratique cette résolution, me coucher à 23 heures tous les soirs et être d’attaque le matin. Mais j’ai renoncé depuis bien longtemps, je crois que je n’en suis pas capable, et j’ai un rythme décousu trop ancré en moi. Bon, j’avais de gros problèmes d’insomnie qui m’ont pas mal déglinguée il faut dire, mais ça c’est une autre histoire. Même en temps normal, je ne me couche pas avant minuit, quelque soit l’heure à laquelle je dois me lever le lendemain. Minuit, parfois plus tard… mais j’encaisse plutôt bien le manque de sommeil. (Et en ce moment c’est anarchique, joies de la fin de grossesse!). Bon, là-dessus, on verra comment l’épineux dossier sommeil va évoluer chez moi avec l’arrivée de bébé 😉

    Pour ce qui est de passer plus de temps à l’extérieur, comme toi j’ai maintenant un jardin. Et c’est tellement agréable! J’ai hâte que les beaux jours reviennent pour en profiter pleinement (et je croise les doigts pour que ma candidature à « Silence, ça pousse » soit acceptée, héhé). J’habite en hyper-centre, alors je prends ma voiture uniquement pour aller bosser, ou si j’ai besoin de quelque chose que je ne trouverais pas dans le centre. Sinon, je fais tout à pieds.

    Voilà pour ce que je mets en pratique. En ce qui me concerne, pour mes résolutions à moi : essayer d’être un peu plus ponctuelle. Enfin, tout simplement ponctuelle. C’est vraiment un trait de caractère très marqué chez moi : je ne suis pas une stressée des horaires, à tel point que j’arrive pratiquement toujours à la bourre (ou au mieux pile à l’heure) partout où je vais. Je crois que je dis ça tous les ans, et je suis incapable de me discipliner à ce niveau-là. Là aussi, ça va sans doute changer avec l’arrivée de bébé. J’espère… Et puis sinon, j’espère que je vais réussir à davantage m’affirmer, sur le plan professionnel surtout, pour ne pas trop me faire marcher sur les pieds. J’ai tendance à beaucoup m’excuser, je ne sais pas toujours dire non, ou renvoyer chier quand il le faudrait, et ça ne me rend pas toujours service. Je me fous la pression pour bien faire, bien dire, avec les bons mots, être irréprochable au maximum. Bref, sans rentrer dans les détails, en résumer il faudrait que j’arrive à davantage m’affirmer.
    Voilà pour moi ! Bonne continuation et ravie de voir ce blog revivre à nouveau, voilà une lecture qui fait du bien!

    • Reply
      Jessica
      28 janvier 2018 at 16 h 56 min

      Hello ! Et bonne année aussi 😉 !

      J’étais comme toi. J’ai pris la mauvaise habitude de me coucher tard et d’apprécier ce rythme. Après le lycée, je me couchais à 4h du matin parce que je voulais finir un livre. Je suis revenue à un rythme plus facile pour moi, qui n’était ni du matin ni du soir. Par contre, dans le livre sur la chronobiologie, il y a aussi des chronotypes pour celleux qui se couchent tard et vivent la nuit et aussi pour les insomniaques. Ceci dit, c’est peut-être pas le bon moment pour toi pour te lancer dans une bonne habitude de sommeil comme tu dis (quoique, tu devrais en profiter tant que tu peux encore ah ah).

      Pour la ponctualité, j’ai le problème inverse : je suis toujours très (trop) en avance à un point que ça en devient ridicule. Je suis très stressée par le fait d’être en retard. Il m’est même arrivée de ne pas aller en cours parce que je savais que j’allais être en retard de 2 minutes.
      Et comme toi, je m’excuse beaucoup et on me l’a déjà fait remarqué. C’est vrai que c’est un rélfexe qui peut poser souci. Si tu trouves une solution, je suis preneuse !

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.