J’ai testé le pilates

Avis

Bonjour tout le monde !

J’espère que le mois de juillet a bien démarré pour vous. Si vous avez des vacances, profitez-en !

De mon côté, ça va mieux et les choses se tassent petit à petit. Je crois que je n’aime pas avoir trop de tâches à faire…

Retour sur mon initiation au pilates

Il y a une semaine, je testais pour la première fois une séance de pilates. J’ai profité d’un stage de découverte pour y aller et me faire un avis sur ce sport qui me tentait depuis longtemps. Et comme le cours se trouvait juste à côté de chez moi, je n’avais aucune excuse !

Le pilates, qu’est-ce que c’est ?

La méthode Pilates a été inventée par Joseph Pilates au début du 20ème siècle. Le petit Pilates était un enfant pas en super santé. Il pratiquait plusieurs sports et se rendit compte du bienfait qu’elle lui apportait.

C’est suite à la première guerre mondiale et alors qu’il est entouré de soldats blessés, il commence à développer sa méthode.

Mon expérience du pilates

Arrivée pour un cours d’une heure, je me suis installée dans une salle devant un petit tapis (comme ceux utilisés pour la gym). Tout ça sur un fond de musique douce.

La première partie de la séance consistait à échauffer le corps et faire des mouvements sans aucun accessoire. Je vais être honnête, je n’ai pas tout fait. Quand le prof a appris que j’avais des petits problèmes de dos (ainsi qu’une douleur à l’omoplate et un poignet en compote), il n’a pas voulu que je fasse comme les autres. J’ai donc fait beaucoup de choses très douces comme soulever une jambe doucement, etc.

Comme cette séance était pour moi une initiation, le prof m’a demandé de me concentrer sur la respiration ainsi que sur la bonne posture de mon corps. Moi qui suis toujours de travers, c’était comique ! Cela a demandé quelques réajustements au cours de la séance mais une fois qu’on est calé•e, c’est bon.

J’ai un peu regardé ce que faisaient les autres. Beaucoup de mouvements que l’on trouve dans la gym mais toujours au sol et toujours de façon très douce. Le pilates ne promeut pas la répétition d’exercices comme ceux que l’on peut trouver dans le Top Body Challenge (je ne critique pas du tout ahem).

La seconde partie de la séance permet d’utiliser des accessoires. Alors pas de machine avec des poids ou ce genre de choses…je crois que cela est réservé aux salles mieux équipées. Mais j’ai découvert un truc absolument génial : le Bosu. C’est une sorte de très gros demi-ballon qui permet de travailler son équilibre. Ce qui est vraiment chouette, c’est que l’on peut faire des exercices de gym classiques grâce à ça. Imaginons que vous fassiez des abdos, vous pouvez mettre vos mains sur le Bosu. Cela permet de changer, de faire travailler d’autres parties du corps et surtout (dans le cas du pilates) de soutenir et éviter de forcer.

 

bosu_fuck_your_bad_vibes

 

J’ai donc travaillé avec le Bosu et c’était drôle. J’ai finalement beaucoup plus d’équilibre que je ne le pensais et je n’étais pas peu fière de voir que je m’en sortais mieux que certaines des participantes (j’étais la seule débutante).

Mon avis sur le pilates

J’ai beaucoup aimé cette initiation. Je pense que le pilates est un excellent moyen de se remettre au sport ou pour les personnes, comme moi, qui veulent bouger mais pas souffrir (oui, je parle de toi, le running !). La séance se passe vite et est très agréable. Ici, pas de répétitions chiantes qui font mal et épuisent mais des mouvements doux (mais intenses si on veut) et qui permettent d’écouter son corps.

Le pilates : une méthode douce de sport Click To Tweet

Pour être honnête, cela m’a beaucoup rassurée sur mon rapport au sport. J’ai horreur d’avoir mal et c’est bien LA chose qui me fait haïr l’activité physique. Certaines personnes aiment dépasser leurs limites dans la souffrance et c’est bien pour elles. Moi non. Je n’aime pas avoir mal et ce, même si j’ai fait mieux que ce que je pensais. Dépasser mes croyances ou mes limites n’est pas une raison suffisante pour brutaliser mon corps.

Le pilates m’a prouvé que oui, on peut faire du sport sans avoir mal. Alors, effectivement, les effets physiques (comme des abdos musclés et tout) mettront plus de temps à apparaître mais il y a aussi moins de risque de blessure. Si vous voulez bouger sans mourir, le pilates est pour vous.

 

pilates_fuck_your_bad_vibes

 

En sortant de la séance, j’étais bien, pas de fatigue. Et une demi-heure plus tard, les premières courbatures sont arrivées 🙂 ! Elles ont duré jusqu’au lendemain mais ce n’était pas très fort. Disons que les muscles ont travaillé et ça se sent. Tout le corps tirait mais ça n’était pas handicapant (si vous avez déjà fait du roller derby, souvenez-vous de votre premier entraînement et vous comprendrez pour le handicapant).

La seule chose qui m’a gênée, c’est la respiration en mode pilates qui est très différente de ce que j’ai appris pour la pleine conscience (ou le yoga d’ailleurs). Je trouve que c’est une respiration « bloquée » et cela m’a frustrée de faire comme ça : j’avais l’impression de revenir en arrière.

Au final, est-ce que je m’inscrirais à la rentrée ? Non. Tout simplement parce que le feeling avec le prof n’est pas passé (j’aime moyennement qu’on essaye de me vendre des produits). Par contre, j’ai vraiment aimé et je regrette du coup de ne pas pouvoir m’y inscrire.

♥ Pour aller plus loin :

  • L’article Wikipédia sur le pilates
  • Les 6 principes de base pour le pilates sur TopSanté
  • Les ressources pilates sur Pinterest

Enregistrer

Previous Story
Next Story

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    J'ai testé le kundalini yoga - Fuck your bad vibes
    15 juillet 2016 at 12 h 25 min

    […] y a peu, j’avais profité de stages d’été pour tester une séance de pilates mais aussi de kundalini […]

  • Leave a Reply