Respire : que vaut le premier numéro de ce magazine ?

Avis
Que vaut le premier numéro du magazine Respire ?

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais le développement personnel est très à la mode depuis quelques temps. Les ouvrages ou dans ce domaine pullulent. Les magazines ne sont d’ailleurs pas épargnés : les traditionnels féminins y vont de leur article sur le yoga (plus ou moins justes) et de nouvelles publications vont leur apparition. On y trouve d’ailleurs du bon comme Flow Magazine et du beaucoup moins bon comme Zen Magazine (je ne sais même pas s’il a dépassé le deuxième numéro…).

Globalement, je trouve que les magazines se ressemblent beaucoup et n’ont pas de personnalité propre (exception faite de certains titres). Souvent, ils se contentent de surfer sur les tendances actuelles (en ce moment, la méditation, le hygge, etc).

Première impression

Un petit nouveau a fait son apparition et il s’appelle Respire. Il est édité dans la même « maison » que Simple Things et c’est d’ailleurs sur la page Facebook de ce dernier que j’en ai entendu parler. Les sujets abordés sont assez classiques : pleine conscience, gratitude,…

Après des jours de galère pour le trouver, j’ai fini par mettre la main dessus. Première impression : la couverture est très jolie. Elle donne une impression de sérénité qui colle au bien au titre de la publication. La plus grande partie de la couverture est réservée à l’illustration, les titres étant relégués en haut et en pied de couverture. Cela donne quelque chose de très percutant et personnellement, je trouve cela plus lisible que d’avoir les titres étalés sur la couverture.

Avant de le glisser dans mon panier, j’ai tout de même jeté un coup d’œil à l’intérieur. J’ai trop souvent ramené des magazines à la maison (et des livres) sans les avoir feuilletés et arrivée à la maison, quelle déception ! Les sujets avaient l’air sympathiques et agréables à lire alors j’ai craqué.

Le contenu

La mise en page des pages intérieurs est semblable à celle de la couverture : épurée. Respire fait la part belle aux illustrations sans que cela donne une impression de vide. Les textes sont parfaitement équilibrés. On a suffisamment à lire, il y a de la substance sans que ce soit de lourds pavés. Pour le coup, on a vraiment une mise en page aérée (c’est mieux vu le nom du magazine ah ah).

Épuré sans être vide, Respire porte bien son nom ! Click To Tweet

Les articles sont très intéressants et j’ai eu beaucoup de plaisir à les lire. Ils sont bien construits dans le sens où il y a de la théorie mais surtout quelques conseils pratiques à appliquer. Très souvent, les magazines de développement personnel parlent d’un sujet sans aucune explication. On se retrouve avec plein de trucs dans la tête sans savoir comment commencer. Respire donne des pistes faciles à mettre en place et efficaces (leur article « Cessez de s’inquiéter » est vraiment top).

 

Page de Respire magazine

 

On retrouve, comme souvent, des articles DIY ainsi que les traditionnels cadeaux à base de papier. Cela ravira celles et ceux qui font beaucoup d’origami, collages et compagnie. J’aime bien lire les articles sur la thérapie par l’art mais j’avoue que je ne me sers jamais des cadeaux. Ce n’est pas mon truc.

On peut lire également un témoignage sur une personne qui a changé de vie et qui est super heureuse maintenant. C’était chouette à lire mais j’ai juste quelques remarques. Dans absolument tous les magazines de bien-être, on trouve ce genre de « Vie ma vie ». C’est sympa, je ne dis pas le contraire. Mais j’aimerais bien que soient présentées des personnes différentes. Ce sont hélas toujours les mêmes : blanches et aisées. Loin de moi l’idée de dénigrer les expériences de ces gens mais je trouverais ça si cool si on parlait d’une personne non-blanche qui a une super vie parce qu’elle a monté une asso avec ses voisins pour changer le quartier. Cela n’est qu’un exemple mais il est franchement dommage que les magazines de ce style fassent un copier-coller de ce que je peux trouver sur Instagram (« Tout le monde est riche, beau et voyage »).

 

Article de Respire Magazine

 

Pour finir sur une note plus positive, il y a un petit truc que j’ai beaucoup aimé : il n’y a quasiment aucune pub. A vrai dire, il y en a deux pour des magazines. Et c’est vrai, il y a quelques sélections shopping (assez peu) et en rapport avec l’article qu’elles accompagnent. Elles sont juste peu abordables (je ne suis clairement pas la cible :/ ).

Un verdict ?

Respire a été très agréable à lire et je ne suis pas déçue. Si le magazine continue sur cette lancée, il se peut bien que je prenne un abonnement. Lectures qualitatives, beaux visuels, que demander de plus ?

 

Connaissiez-vous Respire ? L’avez-vous lu ? Qu’en pensez-vous ?

 

Previous Story
Next Story

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply
    Illyria
    6 février 2017 at 19 h 33 min

    Merci pour ce compte rendu! J’avais vu ce magazine aussi, mais je ne désire pas l’acheter car j’ai déjà Flow et il me suffit largement ^^ Mais c’est vrai que ce magazine a l’air intéressant 🙂

    • Reply
      Jessica
      17 février 2017 at 16 h 46 min

      A vrai dire, je trouve qu’il est assez différent de Flow. Mais c’est vrai que j’ai surtout été attirée par les thèmes. Je verrai ce que ça donne lors du prochain numéro 🙂

  • Reply
    Julie ♥ Adore (@julie_adore)
    8 février 2017 at 14 h 46 min

    Je trouve que c’est une pâle copie de Flow, mais copier n’est pas tricher 😉

    • Reply
      Jessica
      17 février 2017 at 16 h 48 min

      Ah oui tu trouves ? Je trouve Flow plus dans la théorie alors que Respire est plus pratique. Il est vrai qu’il est difficile de faire quelque chose de très original dans ce domaine.

    • Reply
      Najah
      7 mars 2017 at 18 h 20 min

      J’ai été abonnée à Flow quasiment depuis le début, et je trouve ces deux magazines complètement différents : d’abord, je reproche à Flow d’être une déclinaison de son « lui-même » hollandais. Donc, ils ne se foulent pas trop et arrivent à nous refourguer le mag pour 7,50€ quand même (alors qu’il n’y a aucune recherche autre la traduction en langue française, à ma connaissance. De plus, j’ai fini par trouver le magazine fouillis, pas si consistant que cela… bref, je viens d’arrêter mon abo (j’étais en prélèvement tous les mois).
      Respire, c’est un magazine que je viens de découvrir. Il tombe pile avec mes aspirations du moment : découvrir et approfondir la dimension de la pleine conscience… et c’est sûr que si on se contente de feuilleter sans appliquer, on trouve tous ces mags un peu identiques. Happinez, bof, simple thinks, même pas en rêve. J’en ai un peu marre de ces mags qui prétendent nous dire comment être heureux. La pleine conscience, c’est différent : on part de soi, ça passe obligatoirement par la pratique, c’est du quotidien, et pas une fois de temps en temps.
      Je viens de faire mon chèque pour m’abonner à Respire, sur la base de la lecture du 1er numéro, en espérant que la qualité soit au rdv à chaque numéro…

  • Reply
    Manon
    30 août 2017 at 19 h 29 min

    Bonsoir je cherche sans relâche l’article sur l’huile de coco du magazine je l’ai déjà acheté mais oublié chez moi et j’aurais bien aimé avoir cet article si vous l’aviez j’en serais ravie

  • Leave a Reply